FORMATION POLITIQUE
Politic Lab Bouaké - Session 1 : Leadership Politique et Géopolitique

Dr Dodo à Politic Lab Bouaké

Dans le cadre de son programme de formation politique des jeunes en Côte d’Ivoire dénommé « Politic Lab », la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté a organisé du jeudi 06 au samedi 10 avril le premier atelier de formation des auditeurs de la promotion 2022-2023 de Bouaké.

Cet atelier qui s’est déroulé à l’hôtel RAN a réuni 30 auditeurs et a enregistré lors de la cérémonie d’ouverture la présence des partenaires du programme et des autorités administratives et politiques de la ville. À savoir M. Dakuyo Paul, député et 1er adjoint au Maire de Bouaké, M. Kouadio Bachelar François, Directeur Général Adjoint du Conseil Régional du Gbêkê et les représentants de la société civile et partis politiques de la ville.

M. Magloire N’Dehi, Chef de Bureau de la fondation Friedrich Naumann pour la Liberté, a profité de l’occasion pour présenter la Fondation Friedrich Naumann et son programme de formation « Politic Lab ».

Ils sont trente (30) jeunes citoyens de la ville de #Bouaké sélectionnés pour prendre part à deux (02) années dans le cadre du programme #PoliticLab qui est un programme de formation politique et d'apprentissage de la gestion des affaires publiques destiné aux citoyens de 18 à 40 ans engagés dans l'espace public (société civile, partis politiques, société savante...).

Le programme dure deux (02) années meublé de sessions en mode résidentiel, non résidentiel, virtuel et des visites de terrains et institutionnelles.

Le Premier Module de la session 1 de Politic Lab à Bouaké a porté sur « La Politique - Les Acteurs Politiques - L’Etat ».

On retient de cette session que la « Politique », né du besoin de vivre et de vivre-ensemble est à la fois un art, une science et une technique d’organisation humaine et sociale de la communauté. C’est une forme de structuration de la communauté d’individus réunis par le choix sur un territoire donné non pas seulement de vivre ensemble mais aussi de « bien vivre».

La politique a donc pour finalité de construire le bien-être des populations, la prospérité et la paix de la communauté.

Le Deuxième Module de la session 1 de Politic Lab à Bouaké a porté sur « Géopolitique et les Stratégies de Leadership d’un Etat ».

On retient que la géopolitique est l'étude des effets des facteurs géographiques sur la politique des Etats et les relations internationales. Elle permet d’analyser les différents types d'enjeux de pouvoir et d'identité sur des territoires, et sur les représentations qui leur sont associées.

La géopolitique est aussi un outil d’aide à la décision de la politique étrangère pour comprendre, expliquer et anticiper le comportement politique international à travers les variables géographiques.

Le leadership d’un Etat est la capacité de cet Etat à mener, guider ou influencer un autre Etat ou des espaces quelconques; ce qui lui permettra de rayonner et d’inspirer un modèle. Le leadership permet de faire face aux menaces contre l’Etat et de les anticiper, de devancer les rivaux, de prendre des risques mesurés dans l’intérêt de la Nation.

La puissance qui est outil de leadership est caractérisée par des facteurs matériels et immatériels qui permet à l’Etat de rayonner et d’influencer dans un espace. La puissance peut être « soft » (douce), hard « brutale » et « smart » (intelligent alliant souplesse et rudesse).

Le troisième Module de la session 1 de Politic Lab à Bouaké a porté sur « Projet Politique et Marketing Politique».

L’Homme ou la femme politique quand il s’engage pour participer au développement de l’Etat le fait (normalement) sur la base d’une vision déterminée qu’il se fait de la société. Cette vision, il la porte en se projetant vers l’avenir pour la voir se réaliser.

Le « projet politique » encore appelé « projet de société » incarne donc la vision de l’organisation et du fonctionnement de la société qu’un homme d’Etat a l’intention de mettre en œuvre.

Il formule ce projet des principes directeurs et des orientations générales sur l’ensemble des actions politiques à mener pour sa réalisation.

Pour construire donc un bon projet politique en adéquation avec l’environnement dans lequel on vit, il faut effectuer des analyses fiables de la situation, faire le diagnostic, identifier les différents problèmes, bien les analyser et proposer des orientations stratégiques pour les solutionner.

La troisième journée de formation était destinée essentiellement aux différentes révisions et exercices pratiques sur l’étude de soi. C’est-à-dire comment un homme politique doit construire son projet politique, écrire sa biographie et créer sa marque personnelle.

L’atelier s’est achevé sur les propos de remerciements du Chef de Bureau Côte d’Ivoire de la Fondation Friedrich Naumann, M. Magloire N’Dehi à l’endroit des auditeurs, du professeur et du point focal de la Fondation à Bouaké, Dr. Kone Dramane. Il a aussi donné des directives pratiques pour les prochaines étapes du programme de formation.