Culture politique en Côte d'Ivoire
Café littéraire: « Côte d’Ivoire : une démocratie sans démocrates ? »

Dr Geoffroy-Julien Kouao, Auteur de « Côte d’Ivoire, une démocratie sans démocrates ? »
© FNF Côte d'Ivoire

Le samedi 5 décembre 2020, dans un grand hôtel de la place, s’est déroulée de 9 heures à 13 heures la 1ère édition du café littéraire des alumni de la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté qui a réuni des amoureux de littérature politique.

Magloire N’Dehi, Chef de bureau de la Fondation Friedrich Naumann en Côte d’Ivoire, a au nom du représentant Afrique de l’Ouest rappelé l’intérêt pour son organisation de la promotion du débat, des idées et de la formation des citoyens à la démocratie non sans invité l’assistance à prendre rendez-vous chaque trimestre avec ce genre d’initiative. Docteur Kouao Julien Geffroy, politiste, enseignant et essayiste en était le premier auteur à l’honneur. Autour du livre de l’invité intitulé « Côte d’Ivoire : une démocratie sans démocrate ? La ploutocratie n’est pas la démocratie », dernier essai publié chez les éditions Kamit en juin 2020 la centaine d’anciens bénéficiaires des programmes de la Fondation Naumann et des invités venus d'horizons divers ont débattu des problèmes de démocratie en Côte d'Ivoire.

« Cet espace se veut trimestriel. Chaque trois mois, nous essaierons de réunir les amis de la culture, des hommes politiques de tout bord pour échanger et lire ensemble le passé, le présent mais surtout le futur pour que nous puissions ensemble construire l’avenir que nous souhaitons. Les hommes et les femmes qui ont décidé de gérer la vie en commun, ont le devoir de se ressourcer en vue de construire la paix et le progrès. Ils ont le devoir d’apprendre des autres afin de s’ouvrir à la science, à la connaissance et à la culture », a-t-il indiqué.

Le café littéraire qui s’est déroulé en plusieurs moments, du slam à un panel animé par différentes personnalités du monde des médias et universitaire en passant par une intervention de Kouao Geoffroy sur la thématique de la légalité et de la légitimité en Côte d’Ivoire de 1960 à 2020. Pour l’auteur la Côte d’Ivoire a besoin d’une véritable éducation à la culture démocratique et d’une initiation du vrai sens de la politique dans toutes ses acceptions. Cet idéal ne saurait être possible sans la participation et la contribution des intellectuels qui ont pour responsabilité de créer les conditions du casting politique nationale.

Outre les représentants d’organisations de jeunesse, les anciens bénéficiaires et boursiers de la Fondation Friedrich Naumann, étaient également représentés des membres de partis politiques à cette première édition de ce café littéraire qui s’est terminée par une séance de dédicace.