Sénégal
Penda Ndao du Sénégal, meilleure étudiante du programme RLA

PENDA Ndao, originaire du Sénégal, est sortie meilleure étudiante du programme d’autonomisation des femmes de 2021. Penda a obtenu une bourse pour une formation à l’Académie du Leadership (Academy for Leadership) de la Fondation Friedrich Naumann en Allem
Penda Ndao
© FNF Africa

L’annonce a été faite par Inge Herbert, Directrice de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté (FNF) pour l’Afrique Sub-Saharienne, principale donatrice du Réseau Libéral Africain (RLA). Les lauréates de cette année sont Penda Ndao du Sénégal, Jael Omunyang’oli du Kenya et Catherine Jacobs d’Afrique du Sud. Il leur a été  proposé de participer à des cours de formation en Allemagne en 2022.  

Le programme d’autonomisation des femmes du RLA s’adresse aux femmes leaders des partis politiques en Afrique. Il est financé par la FNF, la Fondation Westminster pour la Démocratie et les Libéraux-Démocrates du Royaume-Uni, les partis libéraux VVD et D66 des Pays-Bas ainsi que l’Internationale Libérale. Il est mis en oeuvre par le Réseau Libéral  Africain. Le programme vise à aider et à préparer les femmes à occuper des postes de direction dans les structures de leurs   partis  politiques  respectifs ainsi que des postes publics électifs à tous les niveaux.

Penda Ndao est titulaire d’une Licence en Techniques Quantitatives de Gestion, d’un Master en Audit et Contrôle de Gestion et d’un autre Master en Gestion des Institutions Financières (Banques). Elle travaille actuellement à l’Agence Africaine pour le Commerce et le Développement.

Sur le plan politique, Penda est membre du parti libéral sénégalais REWMI. Elle dirige le Secrétariat National chargé de la jeunesse feminine de son parti. Elle est également diplômée de l’Académie Libérale pour la Formation Politique”, une formation d’excellence en leadership proposée par la FNF au Sénégal. Penda se réjouit de participer aux prochaines élections sénégalaises pour un poste public électif.

Félicitant les lauréates, le Président du Réseau Libéral Africain (RLA), l’Honorable Gilbert Noël Ouedraogo a déclaré : “Ce n’est que lorsque les femmes seront en mesure de jouer le rôle qui leur revient  dans la sphère politique, tant au sein des pa rtis que dans les fonctions publiques électives, que nous pourrons changer notre continent”.

A son tour, la Présidente de l’Internationale Libérale, Hakim El Haite, a félicité les diplômées et les a encouragées à aller de l’avant : ‘Les femmes sont des partenaires égales , alors allez-y et prenez votre véritable place dans la vie publique’, a-t-elle conseillé.   

Depuis 2019, le RLA forme chaque année quinze femmes leaders politiques exceptionnelles de différents pays d’Afrique. Les participantes de cette année venaient du Kenya, du Burkina Faso, de la Guinée, de la Tanzanie, du Sénégal, du Malawi, de l’Afrique du Sud, de la Somalie et de la  Tunisie.